Organisation et fonctionnement de l’Ecole nationale de formation judiciaire (ENFJ)

A la demande du ministère de la Justice et des droits de l’Homme, un audit portant sur l’organisation et le fonctionnement de l’Ecole nationale de formation judiciaire (ENFJ) a été réalisé par deux experts, M. Michel Iogna-Prat, magistrat honoraire, et M. Moctar Sow, consultant, sous l’égide de France Expertise Internationale et avec le soutien de la Coopération française.

Fondée en 2011, l’ENFJ forme les magistrats, auxiliaires de justice et personnels de l’administration pénitentiaire au Tchad.

Pendant trois semaines en octobre et novembre, les deux experts ont pu rencontrer les principaux acteurs tchadiens du droit. Ils se sont également entretenus avec les principaux partenaires techniques et financiers présents au Tchad et qui appuient des programmes sur la thématique de la justice, de l’accès et de la formation au droit.

Le 24 novembre 2014, le ministère de la Justice et des droits de l’Homme a organisé un atelier de restitution et d’analyse des éléments de l’avant-projet de rapport.

JPEG

L’atelier s’est déroulé en présence du Secrétaire général adjoint du ministère de la Justice et des Droits de l’Homme, M. Mahamat Abderamane, de la Conseillère de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France, Mme Françoise Gianviti, de représentants tchadiens du ministère de la Justice et des Droits de l’Homme, de l’ENFJ, de la Faculté de droit de l’Université de N’Djamena et de la Délégation de l’Union Européenne.

JPEG

M. Moctar Sow, M. Michel Iogna-Prat, Mme Françoise Gianviti

La qualité du travail présenté par les experts a été unanimement saluée. La présentation du rapport, qui dresse un état des lieux et formule des recommandations en vue du renforcement de cette jeune école, a donné lieu à des échanges nourris et très constructifs entre les experts et les participants.

Dernière modification : 27/11/2014

Haut de page