Lutte contre les inondations / Renforcement de capacités

L’Ambassadrice de France au Tchad, Mme Evelyne Decorps, le Ministre des Finances et du Budget, M. Mahamat Allamine Bourma Treye, et le Directeur de l’Agence Française de Développement (AFD), M. François Tirot, ont signé le 7 mars 2016 deux conventions de financement d’un montant global de 10,5 millions d’euros (plus de 6,9 milliards de FCFA), destinées à la réalisation d’un projet de lutte contre les inondations à Moundou (PLIM) et à la mise en place du 7ème Fonds d’Etudes et de Renforcement de Capacités (FERC 7).

JPEG - 180.2 ko
Signature des deux conventions par l’Ambassadrice de France, le Ministre des Finances et du Budget et le Directeur de l’AFD - N’Djaména, 07.03.2016

Lutte contre les inondations à Moundou (PLIM)

Cette nouvelle subvention de l’AFD à la République du Tchad confirme le soutien apporté par la France au secteur du développement urbain. Ces programmes, initiés et consolidés autour du partenariat avec la Mairie de N’Djaména, s’étendent désormais vers d’autres centres urbains secondaires, au premier rang desquels la ville de Moundou.

A travers l’AFD, la France, depuis les années 2000, s’est mobilisée à plusieurs reprises pour permettre le déploiement d’opérations d’envergure pour le drainage des eaux pluviales à N’Djaména, Sarh et Moundou. A chaque fois, il s’est agi de répondre aux nouvelles dynamique d’agglomération du pays, et d’accompagner les autorités dans leurs efforts pour améliorer l’accès aux services urbains essentiels.

Le projet dont il est question s’inscrit en continuité des opérations précédentes. Il est le résultat d’un besoin exprimé par le Ministère de l’Hydraulique et de la Commune de Moundou, dont 40% de la superficie urbaine est touchée par les inondations annuelles.

Ce programme comprend trois composantes :

  • La réhabilitation et l’extension du réseau de drainage de la ville de Moundou dont les inondations annuelles touchent près de 40% de la superficie et environ 80 000 personnes.
  • Le financement d’une étude hydraulique du fleuve Logone afin de dimensionner un programme d’investissements de lutte contre les inondations fluviales qui viendra compléter le présent projet.
  • Le recrutement d’une ONG - sur une période de 4 ans - dont la mission sera d’accompagner la mise en place d’un service pérenne de curage des drains et la structuration de la pré-collecte des déchets, ainsi que les actions de sensibilisation de la population, notamment sur l’hygiène et l’assainissement.

Bien que géographiquement circonscrit, ce projet devrait bénéficier dans une plus large mesure, au Tchad dans son ensemble. Il s’inscrit en effet dans les objectifs affichés de divers plans directeurs en matière d’assainissement, de réduction de la pauvreté et de décentralisation. Dans la poursuite de la COP 21, il contribuera à accompagner le gouvernement dans sa volonté, de renforcer sa résilience au dérèglement climatique et de développer les capacités de sa population à prévenir les risques naturels.

7ème Fonds d’études et de renforcement de capacités (FERC 7)

La seconde convention de financement concerne la mise à disposition d’un nouveau Fonds de 500.000 euros, qui aura pour objet :

  • de financer des études sectorielles, des contrats d’experts ou de missions nécessaires à la préparation et à la mise en œuvre de projets soutenus par l’AFD,
  • de déployer des activités de renforcement de capacités auprès des acteurs partenaires des interventions de la coopération française au Tchad,
  • et de mener des actions de promotion du dialogue sur les politiques publiques.

Les priorités d’imputation résulteront de l’évolution des réflexions et du dialogue entre l’AFD et ses partenaires tchadiens dans les différents domaines évoqués. D’ores et déjà, quelques études ont été identifiées, dont notamment une étude de faisabilité pour un projet de création d’un bassin laitier dans la périphérie de N’Djamena.

Dernière modification : 09/03/2016

Haut de page