Lancement d’un fonds de développement local

L’Ambassadrice de France et le maire de Ndjamena, président de l’ANCT ont signé mardi 26 novembre 2013 dans le cadre du FSP 2R2P une convention de financement destiné à mettre en œuvre un fonds de développement local de 200 000 euros au bénéfice des communes élues.

Ce fonds financera des micro-projets de promotion des économies locales par le biais d’un appel à propositions. Les Mairies, en tandem avec une association présente dans leur commune, pourront proposer un micro-projet de promotion de l’économie locale, pour un montant ne dépassant pas 20 000 € par projet, auprès de l’Association Nationale des Communes du Tchad (ANCT), qui sera l’opérateur national du fonds de développement. Les communes devront apporter nécessairement une contribution de 10% pour être éligibles.

Les propositions intégrant un appui technique et financier d’une collectivité locale française ou d’une association de la diaspora tchadienne, pourront participer à cet appel à propositions, en partenariat avec une commune tchadienne porteuse du micro-projet. Ces types de partenariat seront particulièrement encouragés.

Un comité de sélection choisira les propositions les plus pertinentes et l’ANCT appuyé par la coopération française se chargera du suivi, de l’accompagnement et de l’évaluation des projets.

Les bénéfices attendus sont la réalisation d’investissements de proximité favorisant l’économie locale et l’emploi mais aussi une confiance accrue de la population dans ses institutions.

Il s’agit de la toute première convention de financement signée par l’ANCT.

JPEG

Dernière modification : 11/12/2013

Haut de page