Appui des populations vulnérables, 28 avril 2016

La France a alloué une aide de 1.05 million d’euros (689 millions de FCFA) au Tchad pour contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations vulnérables.

L’ambassadrice de France au Tchad, Mme Evelyne Decorps, et le Représentant de l’ONG ALIMA, M. Rachid Yacoubi, ont signé une convention de subvention à l’ambassade de France, en présence de la Directrice Pays du Programme Alimentaire Mondial (PAM), Mme Mary Ellen Mc Graorty.

JPEG - 65.5 ko
De g à d : Mme Mary Mc GRAORTY, Directrice Pays du PAM, Mme Evelyne DECORPS, Ambassadrice de France au Tchad, et M. Rachid YACOUBI, Représentant Pays de l’ONG ALIMA
  • 750.000 euros (492 millions de FCFA) sont alloués au PAM pour contribuer à renforcer la résilience des communautés dans la zone centrale du Sahel. Ce projet doit être exécuté sur une période de 6 mois, pour répondre immédiatement aux besoins alimentaires de 4000 ménages affectés par l’insécurité alimentaire et la malnutrition. Cette contribution permettra également de créer ou de réhabiliter les actifs productifs et de renforcer les services de base.
  • 300.000 euros (197 millions de FCFA) sont alloués à l’ONG ALIMA pour contribuer à la réduction de la mortalité infantile par la prise en charge de la malnutrition aigüe sévère des enfants âgés de 0 à 59 mois, dans le district de N’Gouri dans la région du Lac-Tchad. Le projet permettra, sur une durée de 10 mois, de prendre en charge un total de 4 500 enfants de moins de 5 ans. Il permettra également le dépistage actif de la malnutrition aigüe sévère chez les enfants de moins de cinq ans sur les 13 aires de santé appuyées par l’ONG.

Pour répondre aux situations les plus graves d’insécurité alimentaire et nutritionnelle, mais aussi pour répondre à la crise humanitaire liée aux réfugiés/retournés de RCA et du Nigéria, la France a mobilisé 3.45 millions d’euros en 2015 au Tchad.

Dernière modification : 29/04/2016

Haut de page