La France apporte une aide aux populations vulnérables

La France alloue une aide de 1.250.000 euros (819 millions de FCFA) au Tchad pour contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations vulnérables.

JPEG - 755.1 ko
Signature de la convention de subvention par M. Florent Aydalot, Chargé d’affaires a. i. et Mme Camille Delorme, Chef de mission au Tchad de Première Urgence Internationale

Le 18 août, le chargé d’affaires a.i., M. Florent Aydalot, et la chef de mission de l’ONG Première Urgence Internationale (PUI), Mme Camille Delorme ont signé une convention d’un montant de 500.000 euros (327 millions de FCFA) alloués par le gouvernement français à PUI afin de contribuer à la lutte contre la malnutrition et l’insécurité alimentaire dans la région du Ouaddaï. Le projet vise à apporter un soutien nutritionnel mais aussi en matière agricole (distribution de semences et d’outils ; renforcement des capacités en techniques agricoles).

JPEG - 650.1 ko
« De gauche à droite, Mme Françoise Gianviti, Conseillère de Coopération et d’Action culturelle, Mme Mary-Ellen Mc Groarty, Représentante et Directrice pays du PAM, M. Florent Aydalot, Chargé d’affaires a. i. et Mme Camille Delorme, Chef de mission au Tchad de Première Urgence Internationale

La cérémonie de signature a eu lieu en présence de la Représentante du Programme Alimentaire au Tchad (PAM), Mme Mary Ellen Mc Groarty. En effet, 750.000 euros (492 millions de FCFA) sont également alloués au PAM par les autorités françaises en vue de la prise en charge de la malnutrition aiguë modérée pour 32 800 enfants de moins de 5 ans pendant la saison de soudure dans le Sahel.

Pour répondre aux situations les plus graves d’insécurité alimentaire et nutritionnelle, mais aussi à la crise humanitaire liée aux réfugiés/retournés de RCA et du Nigéria, la France aura ainsi mobilisé un montant de 2 300 000 € en 2016 pour le Tchad.

Dernière modification : 18/08/2016

Haut de page