Don de l’AFD de 5 millions d’euros pour soutenir la formation et l’emploi

Le Ministre des Finances et du Budget, l’Ambassadrice de France et le représentant de l’Agence Française de Développement (AFD) ont signé le mercredi 15 janvier 2014 une convention portant sur une subvention de 5 millions d’euros (soit 3,28 milliards de francs CFA) pour le financement du projet d’Appui à la Formation Professionnelle pour l’Amélioration de la Compétitivité des Entreprises au Tchad (AFPACET).

Le Fonds National d’Appui à la Formation Professionnelle (FONAP) est chargé d’assurer la mise en œuvre de ce projet, en concertation avec plusieurs organisations professionnelles d’opérateurs économiques. Les activités financées sur une période de 5 ans permettront de renforcer le dispositif de financement de la formation professionnelle continue et par apprentissage, afin que ce denier réponde mieux aux besoins de qualification des ressources humaines des entreprises de toutes tailles.

Trois secteurs seront prioritairement ciblés : le bâtiment et les travaux publics, l’élevage, l’artisanat.

La coopération engagée entre l’Agence Française de Développement et le FONAP s’inscrit dans le cadre des orientations du Plan National de Développent du Tchad (PND 2013-2015) qui fait figurer en bonne place le développement du secteur privé, la création d’emplois ou encore la mobilisation et la valorisation du capital humain parmi ses objectifs prioritaires.

Le projet s’articulera autour de trois composantes :

• La première axée sur la demande afin de renforcer les capacités des organisations professionnelles (OP). Pour permettre l’organisation de formations adaptées, il est important que les OP soient capables d’identifier les besoins au sein des entreprises et de les présenter au financement du FONAP.

• La deuxième met l’accent sur l’offre de formation en contribuant à la mise à niveau des centres de formation professionnelle. Compte tenu de la faible capacité des centres à mettre en œuvre une offre de formation de qualité, le projet propose de financer la mise à niveau de quelques centres et d’aider à l’amélioration de leur gouvernance.

• La troisième axée sur le financement des activités de formation. Les capacités d’intervention du FONAP sont désormais renforcées, tant à Ndjamena que dans les antennes du fonds. Le projet aidera le FONAP à jouer un rôle d’interface dynamique entre les demandes de formation et les réponses les plus adaptées.

JPEG

Dernière modification : 16/01/2014

Haut de page