La France condamne les attentats perpétrés le 15 juin 2015 à N’Djaména

Déclaration du porte-parole du ministère des Affaires étrangères et du Développement international.
Entretien du Président français avec son homologue tchadien.
Réponse du ministre des Affaires étrangères et du Développement international à une question de l’Assemblée nationale.

15 juin 2015 - Déclaration du porte-parole du ministère des Affaires étrangères et du Développement international

La France condamne les attaques perpétrées le 15 juin contre le commissariat général et l’école de police de N’Djamena, qui ont fait plusieurs victimes.
Nous adressons nos condoléances aux familles de victimes ainsi qu’aux autorités tchadiennes. Les responsables de cette attaque devront répondre de leurs actes devant la justice.
La France se tient aux côtés du Tchad et de ses partenaires africains dans la lutte contre le terrorisme.

16 juin 2015 - Entretien téléphonique du président français avec son homologue tchadien

Le Président de la République a eu un entretien téléphonique avec M. Idriss DEBY ITNO, Président de la République tchadienne.
Il lui a présenté ses condoléances après les deux attentats commis hier à N’Djamena, qui ont fait de nombreuses victimes.
Il a salué l’engagement courageux du Tchad contre le terrorisme et a assuré son homologue du soutien de la France dans ce combat.

16 juin 2015 – Assemblée nationale - Lutte contre le terrorisme - Tchad - Réponse de M. Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères et du développement international

"Madame la Députée,
Vous avez évoqué le carnage qui s’est produit, hier, à N’Djamena. Horreur, horreur absolue et solidarité. Plus de 20 morts, plus de cent blessés. Les circonstances font que cela aurait pu être encore plus ravageur. De la part de toute l’Assemblée, du gouvernement, du peuple français, une grande solidarité à l’égard du peuple tchadien, extrêmement courageux, et des autorités tchadiennes."

Dernière modification : 01/07/2015

Haut de page