Aide alimentaire française

Particulièrement complexe, le contexte du Tchad est celui d’un pays sahélien confronté à des catastrophes naturelles mais aussi à des situations de crises et conflits à ses frontières.

L’année 2015 aura été marquée par les attaques de la secte islamique Boko Haram et l’arrivée de plus de 16.000 réfugiés nigérians et retournés tchadiens ainsi que le déplacement de plus de 100.000 personnes dans la région du Lac Tchad.

Dans ce contexte, la France est active sur le front de l’aide alimentaire et humanitaire en apportant un appui aux institutions spécialisées des Nations Unies ainsi qu’aux ONG et cela au bénéfice direct des populations en situation de vulnérabilité. Ainsi l’aide alimentaire (1,250 millions d’euros en 2016 pour l’ONG PUI et le PAM, 1,450 million d’euros en 2015 pour les ONG ACF, ALIMA, PU-AMI et le PAM) a permis la mise en œuvre de projets dans la bande sahélienne et dans la région du Lac sur les problématiques de malnutrition et de vulnérabilité structurelle ainsi que la mise en œuvre de projets d’assistance alimentaire et d’appui aux moyens de subsistance pour les populations retournées de la République centrafricaine.

Pour plus d’information : Aide alimentaire programmée au Tchad

Dernière modification : 02/01/2017

Haut de page